La Bourse pakistanaise s'effondre en l'absence de mesures de relance

apprendre la bourse et le trading 171
apprendre la bourse et le trading 127
La Bourse pakistanaise s'effondre en l'absence de mesures de relance
4.7 (98%) 32 votes
 

La Bourse pakistanaise s'effondre en l'absence de mesures de relanceLe faible volume des transactions et le manque d'intérêt des investisseurs ont conduit le KSE-100 à un repli car les actions ont été négociées dans une fourchette étroite pour la deuxième session consécutive. L'indice a cherché à trouver la direction alors que le commerce avec une limite de fourchette se poursuivait dans les salles de marché en reproduisant la séance de négociation précédente, terminant la journée à 43 207 points, avec une perte de 11 points.

KSE-100 a commencé la session sur une note positive, ajoutant plus de 200 points en début de séance. Cependant, plus tard, il a perdu de son élan, les investisseurs ayant choisi de rester à l'écart en raison de la réserve de bénéfices. L'indice a ouvert à 43 272,46, a atteint son plus haut intraday à 43 468,22 pendant les premières heures de négociation. Il est ensuite tombé au minimum de sa journée à 43 095,41 après avoir perdu 123,26 points. L'indice s'est stabilisé à 43 207,04. L'indice KMI-30 a augmenté de 12,60 points à la fin de la journée à 70 654,16, tandis que l'indice KSE All Share a diminué de 47,54 points pour clôturer à 29 973,44.

Le volume des transactions générales a diminué de 32% quotidiennement et a été enregistré à 249,67 millions, car le volume total d'actions a diminué de 116,47 millions. La capitalisation boursière a diminué de Rs.12.81 milliards.

Le graphique des volumes était dirigé par The Bank of Punjab, suivi par TRG Pakistan Limited et TPL Corp Limited. Les scripts avaient échangé respectivement 18,02 millions, 16,48 millions et 14,61 millions d'actions. Les secteurs qui ont soutenu l'indice ont compris que les engrais ont obtenu 48,28 points, les banques ont ajouté 21,51 points et les banques d'investissement ont récolté 16,85 points. Le nombre le plus élevé de points ajoutés à l'indice a été enregistré par ENGRO, qui a contribué à 45 points, suivi par United Bank Limited avec 34 points, Hub Power Company Limited avec 23 points, Dawood Hercules Corporation Ltd avec 20 points et Engro Fertilizers Limited avec 7 points.

En revanche, les secteurs qui ont abaissé l'indice comprenaient l'exploration pétrolière et gazière en perdant 52,94 points, celle des chimistes à 21,08 points et la culture du ciment à 19,54 points. Parmi les sociétés, la plupart des points retirés de l'indice étaient Pakistan Petroleum Limited, qui a éliminé l'indice à 27 points, suivi de Oil and Gas Development Company Limited avec 23 points, Sui Northern Gas Pipelines Limited avec 16 points, Colgate Palmolive (Pakistan ) Limité à 13 points.

Pendant ce temps, la Banque d'État du Pakistan (SBP) a infligé une amende cumulée de Rs219 136 millions à cinq banques commerciales pour avoir enfreint ses règlements en décembre.

Ces banques comprennent Bank Alfalah, National Bank of Pakistan (NBP), MCB Bank, Habib Metropolitan Bank et Summit Bank.

Bank Alfalah a fait face à l'amende la plus élevée de 96,095 millions de roupies pour des infractions procédurales dans Know Your Customer (KYC) et Combattre le financement du terrorisme (CFT). Selon la State Bank, la banque a été invitée à mener une enquête interne sur la violation des exigences réglementaires. Il a également été conseillé à la banque de renforcer son processus lié au KYC et la diligence raisonnable du client (CDD).

MCB a fait face à la deuxième amende la plus élevée, à 49 499 millions de roupies, pour violations des opérations de change (FX).

De plus, Habib Metropolitan Bank a dû payer 34 578 millions de roupies et NBP a été condamné à une amende de 21 544 millions de roupies; à la fois pour des violations dans CDD et KYC. Les deux banques ont été informées des calendriers pour apporter des améliorations à leurs systèmes. Summit Bank a été condamnée à une amende de 17 422 millions de roupies pour violation des opérations sur devises. La SBP a récemment commencé à publier les amendes infligées aux banques commerciales. Cette dernière amende est survenue immédiatement après l'augmentation de la réglementation et des amendes infligées par la SBP ces derniers mois, par le biais de son service de supervision et d'application hors site. Début octobre 2019, SBP a pénalisé HBL d'une amende de 35,6 millions de roupies "en raison de défaillances majeures dans les services des opérations de commerce extérieur et de la diligence raisonnable du client (CDD)".

En septembre 2019, la SBP a infligé une amende à trois banques pour un total de 133,3 millions de roupies; Meezan Bank Ltd, Askari Bank Ltd et MCB Islamic Bank Ltd. La sanction a été infligée pour les infractions commises par les trois banques dans Know Your Customer (KYC) et CDD.

En Asie: les marchés boursiers de la région se sont échangés de manière mitigée dans un contexte de spéculation sur la signature de l'accord commercial prévu le 15 janvier entre les États-Unis et la Chine.

Avant de signer, le département du Trésor américain. UU. Il a également retiré la Chine de la liste des gestionnaires de devises plus de cinq mois après le Trésor américain. UU. Mettez le pays dedans, en disant que Pékin a maintenu le yuan artificiellement plus faible. Avant même qu'il ne soit retiré de la liste, le yuan s'était apprécié et avait bondi à un maximum de cinq mois la semaine dernière.

Le Nikkei 225 au Japon a augmenté de 0,73% pour clôturer à 24 025,17 après le retour des marchés japonais d'un jour férié lundi. Les parts du conglomérat technologique Softbank ont ​​augmenté de 3,51%. En Corée du Sud, l'indice a gagné 0,43% pour clôturer à 2 238,88. En Chine, cependant, le composé de Shanghai a perdu 0,28% pour clôturer à 3 106,82. L'indice Hang Seng de Hong Kong a également diminué de 0,28% au cours de la dernière heure de négociation. Les actions de Hong Kong ont inversé les bénéfices pour se terminer mardi, les investisseurs ayant accumulé des gains après une forte reprise soutenue par l'optimisme envers la signature d'un accord commercial de phase 1 entre la Chine et les États-Unis. Dans un nouveau programme d'aide, la leader du conflit de Hong Kong, Carrie Lam, a promis 1,3 milliard de dollars pour stimuler l'économie dans le cadre de mois de manifestations anti-gouvernementales qui ont nui à la confiance des entreprises dans la ville.

Les marchés boursiers régionaux n'ont pas connu de reprise tandis que les investisseurs attendaient que l'économie mondiale reprenne son élan, après des années de guerre commerciale et de récente crise au Moyen-Orient, qui éclipsent les actions et affaiblissent la confiance.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*